H&P – Peignot une famille de fondeurs de caractères – Partie 1

Logo_Peignot_1_234x234

Peignot une famille de fondeurs de caractères – Du blanc au noir, du plomb au numérique.

Partie 1 – De 1842 à 1915

Les Peignot connaissent de 1815 à 1983, un destin extraordinaire tour à tour Clémentine et Gustave pour la fabrication des « blancs », puis Georges Peignot qui va en apportant le bon goût typographique, l’art de diriger, le sens des affaires, les compétences financières et le dynamisme commercial, parvenir à hisser la typographie française à un niveau de perfection technique et de renommée artistique sans précédent. Georges produira en 14 ans 8 types différents de caractères, construira une usine et remplira les coffres des membres de la famille. Partout, leur goût est cité en exemple. Leur entreprise est connue comme la dernière grande fonderie de caractères française. On donne le nom de leurs glorieux morts à une artère de la capitale. Et puis l’entreprise familiale, décapitée par la guerre et pilotée par un héritier incompétent, s’enfonce dans les dettes en jetant ses derniers feux. Le fils prodigue, Charles, laissa couler le navire, trop occupé à se mirer dans le reflet de son nom.

 

Puce_Download-Document Accéder à l’article sur TECH News FONDERIE

 

 

H&P_TNF14_Peignot_P1_01

H&P_TNF14_Peignot_P1_02

H&P_TNF14_Peignot_P1_03

H&P_TNF14_Peignot_P1_04

H&P_TNF14_Peignot_P1_05

Arbre_Genealogique_Peignot